Législatives 2022 !Difficultés de vote

30 mai 20220

Madame, Monsieur,

Alors que le vote par Internet est ouvert depuis vendredi dernier, jusqu’à ce mercredi, 11h, on doit encore déplorer des problèmes techniques qui empêchent des électeurs de se connecter. Ces difficultés concernent particulièrement les utilisateurs de Yahoo mail et d’AOL mail. Certains ont néanmoins, à force de patience pu voter.

Je rappelle que vous pouvez également voter aux urnes ce dimanche ou faire établir une procuration (en consulat, auprès d’un consul honoraire ou en France auprès d’un commissariat/gendarmerie) – n’hésitez pas à me contacter si vous avez besoin de quelqu’un pour voter en votre nom.

Depuis 2003, le vote par Internet est proposé aux Français établis hors de France pour élire leurs représentants locaux (délégués au CSFE, puis conseillers à l’AFE, puis conseillers consulaires et aujourd’hui conseillers des Français de l’étranger).
Il était également proposé en 2012, pour les premières élections de députés des Français de l’étranger.
Nous avons donc du recul et de l’expérience en la matière.

Le problème de la réception des identifiants et des mots de passe a toujours été le principal obstacle à la pleine réussite du vote par Internet.

Une expérimentation a actuellement lieu en France pour développer « France identité » qui permettra de créer une identité numérique sécurisée.
Cette expérimentation est une lueur d’espoir pour une dématérialisation des démarches administratives simple et sécurisée.
Cela permettrait aux Français de l’étranger de pouvoir accéder à des services aujourd’hui hors de portée via FranceConnect. Renouvellement des titres d’identité, établissement de procurations, transmission des attestations d’existence… et pourquoi pas, voter simplement et surement par Internet ?
Il est impératif que les administrés français à l’étranger soient inclus dans le bêtatest de « France identité ».

Nous ne pouvons pas manquer cette étape fondamentale de la dématérialisation des démarches administratives.
Nous sommes les plus pénalisés par la distance avec les services de l’état.
Nous sommes les moins susceptibles de pouvoir nous identifier en ligne

Nous sommes prioritaires.

Les couacs du vote par Internet, souvent incompréhensibles, démontrent si besoin en était l’urgence de moderniser nos relations avec l’administration.

Je m’engage à faire participer les Français établis en Europe du Nord à l’expérimentation « France identité ».
Je m’engage à toujours faire entendre la spécificité qui est la nôtre et la nécessité de trouver des réponses concrètes.

Laurence Helaili- Chapuis
Nicolas Hatton

Coline M.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *.